Accueil > Paris > Orientation > Ecoles > écoles d'ingénieurs

Ingénieurs : des compétences très appréciées hors des frontières

Beaucoup d’ingénieurs français exercent à l’étranger. Dans ce cadre, la pratique courante de l’anglais devient une norme

Près de 82 000 ingénieurs formés en France travaillent à l’étranger. Soit 13 % de la population totale des diplômés. Mais ils sont plus nombreux encore à œuvrer sur des projets ou au sein d’équipes internationales. Accompagnant les programmes des grands groupes industriels hors de nos frontières, ils ont su se faire une place au-delà de l’Hexagone.

« L’ingénieur “à la française” est très réputé à l’international, estime ainsi Bernard Remaud, président de la Commission des titres d’ingénieur (CTI). Dans le monde anglo-saxon, les ingénieurs ont un profil plus universitaire. Les Français, outre de solides bases scientifiques, reçoivent plus de formation économique et ont une meilleure connaissance de l’entreprise, grâce aux nombreux stages. C’est un profil qui séduit. La Belgique, la Suisse ou même la Chine font par exemple appel à la CTI française pour certifier certaines de leurs écoles. »

Rien que pour ses activités nucléaires, EDF compte 900 ingénieurs expatriés, dont une centaine au Royaume-Uni dans sa filiale EDF Energy. Spécialiste mondial des projets parapétroliers (équipements off shore, installations sous-marines, raffineries…), le français Technip compte plus de 100 nationalités parmi ses 23 000 salariés.
« Présents dans une cinquantaine de pays, nous développons des projets de grande ampleur en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique latine, précise Thierry Halliot, directeur des ressources humaines de Technip France. Nos ingénieurs suivent vraiment des carrières “sans frontières”, ce qui suppose non seulement une bonne maîtrise de l’anglais, langue de travail sur de nombreux projets, mais aussi une ouverture d’esprit et une capacité à s’intégrer dans des équipes multiculturelles et dans des pays différents. »

Sur un CV, ce profil international va s’exprimer par le nombre de langues parlées, les études dans des écoles étrangères, les stages à l’international… Autant de critères prisés des directeurs des ressources humaines. « Les grandes entreprises n’imaginent même plus embaucher un ingénieur ne maîtrisant pas l’anglais, estime Bernard Remaud. Il y a une quinzaine d’années, un séjour dans un établissement ou une entreprise à l’étranger était un avantage indéniable pour un jeune diplômé. Aujourd’hui, c’est devenu un standard. » Dans les écoles, l’internationalisation se retrouve avec le brassage culturel : la proportion d’étudiants étrangers augmente dans les établissements et dépasse souvent 20 %. À Supélec, elle atteint 23 %. Les Africains sont toujours présents, mais ces dernières années, les Asiatiques ont fait une percée remarquée sur les campus. Certaines écoles dispensent même désormais une partie des cours en anglais : Supélec vient ainsi d’ouvrir une voie « tout en anglais » en première année. Un étudiant ne parlant pas anglais ne peut plus, aujourd’hui, obtenir son diplôme d’ingénieur. Il ne peut d’ailleurs même pas intégrer d’école puisque l’anglais est éliminatoire dans de nombreux concours. Un bon niveau dans une troisième langue est aussi très apprécié.

Enfin, très prisé dans les écoles de commerce, le fameux « séjour à l’étranger » se développe à grande vitesse dans les écoles d’ingénieurs. Les accords d’échange et de partenariat se multiplient entre établissements européens et internationaux pour permettre aux élèves de suivre deux, trois ou six mois de cours à l’étranger. Le Graal est désormais le « double diplôme » (franco-américain, franco-chinois…), mais il suppose souvent de passer une année supplémentaire hors de France.


Dossier spécial Ingénieur 2011

Ingénieurs : un enjeu capital pour les entreprises françaises

Ingénieurs : des compétences très appréciées hors des frontières

Ingénieurs : des jeunes diplômés très courtisés

Ingénieurs - La filière énergétique à l'affût d'ingénieurs

Ecoles d'ingénieurs : des écoles en pleine mutation

ingenieur
Télécharger PDF


Renaud Lefevbre

Article issu du Parisien économie du lundi 10 octobre 2011

Réagir sur le Forum écoles d'ingénieurs

Contact
12.10.2011

Retour au dossier écoles d'ingénieurs
écoles d'ingénieurs : Ingénieurs : des compétences très appréciées hors des frontières : Imprimer
Derniers articles "écoles d'ingénieurs"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles d'ingénieurs : consultez aussi...

orientation
Femmes : les écoles d'ingénieurs séduisent les étudiantes...

Femmes : les écoles d'ingénieurs séduisent les étudiantes...

Persuadée que les femmes ont tout autant leur place sur ses bancs, et également face au risque de pénurie d’ingénieurs qui se profile, les grandes écoles d'ingénieurs françaises veut séduire les étudiantes.

Numérique, mathématiques, management... devenez ingénieur avec l'EISTI

Numérique, mathématiques, management... devenez ingénieur avec l'EISTI

Notre époque a besoin d’experts pour diagnostiquer les problèmes, produire des solutions et mener des projets ambitieux. Présentation du métier d'ingénieur et de l'école EISTI et ses formations en 6 questions / réponses.

Recherche femmes ingénieurs…

Recherche femmes ingénieurs…

Encore minoritaires, les femmes n’occupent que 18% des postes d’ingénieurs en 2013 et moins de la moitié dans l’industrie. L’affaire n’est pas nouvelle, mais de nombreuses mesures ont été mises en place depuis près de dix ans...

Réseau n+i : le monde entier vient se former dans les écoles d'ingénieurs françaises

Réseau n+i : le monde entier vient se former dans les écoles d'ingénieurs françaises

Le Réseau n+1 fédère plus de 70 écoles d'ingénieurs françaises pour accueillir un maximum d'étudiants étrangers. La formation en français dans les domaines scientifiques et technologiques est donc crédible.

Etudiant-ingénieur et... instituteur !

Etudiant-ingénieur et... instituteur !

Des élèves-ingénieurs interviennent auprès d’enfants, de la maternelle au CM2, pour leur enseigner les sciences expérimentales dans le cadre du programme la Main à la pâte.

Santé : les étudiants ingénieurs au cœur de la recherche

Santé : les étudiants ingénieurs au cœur de la recherche

Que ce soit pour optimiser le système de santé ou mettre au point des techniques et matériels de pointe, les étudiants peuvent mettre en pratique leurs compétences auprès de soignants.

PARIS / CHANGER DE VILLE

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

Paris Job France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf