OrientationMieux-travaillerArgent / Prêt

Etudes supérieures : les 5 clés d'un budget équilibré

Étudier a un prix. Hors frais d’inscription, de nouvelles dépenses, auxquelles vous n’avez pas encore l’habitude, vont apparaître au quotidien.

Certains vont quitter le domicile familial ; pour d’autres, ce ne sera pas nécessaire. Mais pour tous, la première année est synonyme de nouveaux frais. La précarité étudiante est une réalité : deux tiers des élèves ne bénéficient d’aucune aide, et doivent financer leur vie grâce à leur entourage ou en travaillant quelques heures par semaine. Dans tous les cas, votre budget risque d’être serré ! Voici 5 règles à respecter pour éviter les sorties de route.

1. Créez votre tableau de bord


Première chose à faire : lister vos dépenses et vos revenus. Pour ces derniers, c’est simple : vous pouvez compter une bourse, de l’argent de poche et un salaire si vous avez un job.
Pour les dépenses, par contre, la liste est plus longue. Loyer, nourriture, électricité ou gaz, téléphone et internet, assurance habitation, assurance santé (plus de 200 € par an pour les étudiants non boursiers), livres… Sans oublier quelques sorties, pour le plaisir.
Autant de dépenses qui varient sensiblement selon l’endroit où l’on habite. Le transport, par exemple, n’est pas aussi cher pour tous : comptez de 15 à 50 € (réductions étudiantes incluses) selon les villes.
Conseil : faites un tableau, précis, au début de l’année. Vous aurez ainsi une idée claire de votre marge de manœuvre et des petits écarts possibles.


2. Notez vos dépenses au jour le jour


Toutes les dépenses ne sont pas écrites dans le marbre. On a parfois de mauvaises surprises : ordinateur à réparer, forfait de téléphone explosé… ou de bonnes, comme un achat particulier qui nous fait plaisir, un cadeau pour une naissance, un mariage, etc.
Conseil : tenez à jour un petit carnet pour ne rien oublier de vos écarts, anticiper les dépenses à venir et ne pas vous retrouver dans le rouge.

3. Gardez le découvert pour plus tard


Les “facilités de paiement”, c’est déjà risqué quand on gagne de l’argent. Mais avec des revenus faibles, vous mettrez des mois pour rembourser le moindre découvert (et les agios bancaires). En outre, soyez très prudents face aux offres de sociétés de crédit qui promettent, en deux clics, de vous prêter de l’argent.

4. Soyez solidaires !


> pour les sorties : vous n’êtes pas le seul à étudier. Il y a autour de vous des endroits où les étudiants se retrouvent, principalement parce qu’ils sont les moins chers (restos, cafés, salles de concert). Demandez autour de vous et suivez les autres, vous connaîtrez vite les bons plans locaux.
> pour le logement : pourquoi ne pas penser en commun ? Même si elle a du retard par rapport aux pays anglo-saxons, la colocation gagne du terrain en France. Les propriétaires sont moins frileux à l’idée de laisser de grands appartements à des étudiants. Votre loyer baissera en moyenne de 30 % si vous optez pour la coloc !
> pour la nourriture : les étudiants multiplient les initiatives pour s’entraider. Exemple : les épiceries solidaires, développées notamment par la Fage (Fédération des associations générales étudiantes) dans plus de 15 villes de France. Les étudiants en difficulté financière peuvent y faire leurs courses à petits prix.

5. Jouez de votre statut


Le statut étudiant a ses privilèges. Transports, musées, caution bancaire, restaurants universitaires, forfaits mobiles… Restez à l’affût car de nouvelles offres sortent constamment !
> Théâtre, musées, cinéma : la carte étudiante est un sésame pour les lieux culturels. Vous y aurez presque toujours des réductions, généralement 50 %, quand ce n’est pas la gratuité certains jours de la semaine. Pour le cinéma, c’est aussi moins cher pour les étudiants dans la plupart des salles et n’oubliez pas les séances du matin qui sont souvent moins onéreuses.
> Transports : la SNCF offre à tous les jeunes de moins de 28 ans des réductions importantes et aux étudiants des tarifs qui leur sont réservés. TER, par exemple, a des abonnements spécifiques dont les conditions varient selon les régions, renseignez-vous !
> Matériel : beaucoup de logiciels vous coûteront moins cher si vous présentez votre carte d’étudiant, des plus généralistes (Pack Office) aux plus spécialisés (logiciel pour architectes, graphistes…). Et pour vos photocopies, impressions, reliures de dossiers… vous aurez également des tarifs préférentiels.
> Sur le Web : comme les bons plans se succèdent à toute vitesse, certains sites se font une spécialité de recenser les réductions du moment. En voici deux : www.tarif-etudiant.com et www.bons-plans-etudiant.fr/. N’hésitez pas !

Se loger, ça coûte combien ?


Spécialiste de la location entre particuliers, Locservice.fr vient de publier les résultats de son enquête sur les prix des logements, effectuée auprès de 43 000 étudiants.
Budget moyen : 596 €.
56 % des étudiants vivent dans un studio dont le prix mensuel moyen est :
> à Paris : 830 € ;
> dans des villes comme Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux, Montpellier… : de 450 à 550 € ;
> à noter : la ville la moins chère est Brest, avec un loyer moyen de 327 €.
21 % des étudiants ont choisi la colocation.
15 % un appartement 2 pièces.
8 % une chambre étudiante ou chez l’habitant.
9 des 10 villes étudiantes les plus chères sont en Ile-de-France.
L’enquête aborde aussi le problème récurrent qu’est la caution. Pour 91 % des étudiants, c’est la famille qui s’en charge. Les autres se tournent à 2 % vers des amis, quand seulement 3 % bénéficient des dispositifs comme CLE (Caution locative étudiante) et Visale, garanties de l’État aux propriétaires. (Source : Locservice.fr, 2018)


À quelles aides avez-vous droit ?



> Bourses sur critères sociaux
Le ministère de l’Enseignement supérieur les attribue en fonction de plusieurs critères : revenus de votre foyer fiscal, nombre d’enfants à charge de la famille, éloignement de votre lieu d’études, etc. Vous devez avoir moins de 28 ans pour en bénéficier.
Le site etudiant.gouv.fr est complet à ce sujet. Vous pouvez calculer ce que
vous toucherez en vous connectant sur :
simulateur.lescrous.fr.

> Aide au logement
Aide personnalisée au logement (APL), allocation de logement sociale (ALS), allocation de logement familiale (ALF) ont le même objectif : vous aider à réduire ce poste de dépenses important qu’est le loyer. Elles sont versées par la Caisse d’allocations familiales (CAF), qui propose un guide pour remplir son dossier et une appli smartphone pour suivre votre demande, vos droits, les dates à ne pas manquer…

> Aides régionales
En complément, chaque région prévoit des petits coups de pouce pour les étudiants. Sollicitez-les ! Le site etudiant.gouv.fr présente une carte interactive : cliquez sur votre région pour connaître les aides possibles.

> Les aides spécifiques
Des situations critiques ou difficultés particulières (rupture familiale, par exemple) peuvent vous donner droit à des prises en charge
spécifiques. Elles peuvent être ponctuelles ou étalées sur 10 mois. Vous devez soumettre votre demande au Crous pour en bénéficier.

> Erasmus +
Si vous avez en tête d’étudier, pour un temps, à l’étranger, regardez du côté des bourses Erasmus +. Vous pouvez obtenir un petit pécule, entre 250 et 300 € par mois, pendant un an. Si vous partez pour un stage, la somme montera entre 400 et 450 € par mois.


Retour au dossier Argent / Prêt
Argent / Prêt : Etudes supérieures : les 5 clés d'un budget équilibré
Imprimer

Commentaires / Réactions

Argent / Prêt : consultez aussi...

Covid-19. Emploi, aides d'urgence... les mesures annoncées pour les jeunes face à la crise

Covid-19. Emploi, aides d'urgence... les mesures annoncées pour les jeunes face à la crise

Jean Castex, premier Ministre et Elisabeth Borne, Ministre du Travail, ont annoncé ce jeudi 26 novembre un renforcement des mesures à destination des jeunes.

Financer son permis de conduire : les bons plans

Financer son permis de conduire : les bons plans

Passer son permis de conduire coûte en moyenne de 1 600 € à 1 800 €. Voici différents dispositifs et aides qui vous permettront de réduire le coût de l’apprentissage du code et de la conduite.

Etudiant : assurer sa moto, son auto ou son logement

Etudiant : assurer sa moto, son auto ou son logement

Vous louez votre premier « chez vous », vous vous installez en colocation, vous achetez une voiture ou une moto : vous avez l’obligation légale de vous assurer. Quel type d’assurance devez-vous souscrire en tant qu’étudiant ?

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Rentrée 2020 : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

Pierre, 21 ans, entre en deuxième année de licence maths-informatique à l’université de Strasbourg. S’il est heureux de retourner à la fac, son budget serré ne lui permettra pas d’acheter des masques chirurgicaux.

Une rentrée étudiante plus chère de 76 euros et des jeunes plus pauvres, selon la Fage

Une rentrée étudiante plus chère de 76 euros et des jeunes plus pauvres, selon la Fage

Le 18e baromètre de la première fédération étudiante, que nous dévoilons, évalue le coût moyen de la rentrée 2020 à 2361 euros pour les jeunes inscrits dans l’enseignement supérieur.

Prêt étudiant : l'essentiel à savoir avant de souscrire

Prêt étudiant : l'essentiel à savoir avant de souscrire

Pour financer vos études, il est souvent nécessaire de souscrire un crédit étudiant. Mais attention ! Il s’agit d’un prêt bien particulier qui peut finir par coûter cher. Suivez le guide.


Ecoles à la Une

Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.

En ce moment