En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Paris > Orientation > Formation > Alternance

L'alternance en six points essentiels à connaître

Bénéfices, contrats, tuteur, rémunération, rythme... tout savoir sur l'alternance dans le détail en 6 points clés.

Décryptage De B comme bénéfices à R comme rythme, voici les informations indispensables à savoir sur cette formule alliant formation théorique et mise en pratique en entreprise.

1/ Bénéfices


L’alternance ne manque pas d’atouts pour séduire les étudiants et les recruteurs. Du côté des jeunes, on dénombre cinq avantages principaux :
1 • possibilité d’obtenir un diplôme ou une qualification parmi un large choix de métiers ;
2 • gratuité des frais de formation ;
3 • rémunération en tant que salarié ;
4 • mise en pratique des enseignements théoriques ;
5 • accès facilité à l’emploi, grâce à l’expérience de terrain acquise en entreprise.

Pour Fabrice Vigreux, directeur du développement du Collège de Paris, « l’alternance est une solution antichômage pour les jeunes. 90 % de nos étudiants occupent un emploi dans les six mois qui suivent l’obtention de leur diplôme ».

Une logique de prérecrutement Pour l’employeur, la plus-value est également bien réelle. « Les entreprises peuvent former un jeune motivé à leurs méthodes et leurs processus de travail. C’est donc un moyen efficace de tester, dans la durée, son potentiel, avant d’envisager une embauche et donc de sécuriser le recrutement. » Des avantages financiers sont également proposés à l’employeur, comme l’exonération de charges sociales et des crédits d’impôt. Certaines aides concernent spécifiquement les apprentis en situation de handicap.

2/ Contrats


Il existe deux formules contractuelles possibles : l’apprentissage et la professionnalisation. Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Son objectif est l’acquisition d’un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique ou d’un titre répertorié au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Le contrat de professionnalisation concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, qui peuvent ainsi compléter leur formation initiale, et les demandeurs d’emploi âgés d’au moins 26 ans. Les bénéficiaires obtiendront une qualification qui favorisera leur insertion (ou réinsertion) professionnelle.

Deux mois de période d’essai. Les deux contrats diffèrent aussi dans leur durée : deux ans en principe pour la période d’apprentissage et souvent de six mois à un an pour la professionnalisation. Comme dans tous les contrats, la rupture est possible mais cadrée et une période d’essai est instaurée (deux mois en général mais cela varie selon la durée globale du contrat et le statut du salarié). Durant cette période, les deux parties peuvent mettre fin au contrat. Dans ce cas, l’alternant doit trouver rapidement une autre entreprise pour poursuivre sa formation.

3/ Tuteur


Lors de ses périodes en entreprise, le jeune alternant est accompagné par un référent. Il s’agit du tuteur (pour un contrat de professionnalisation) ou du maître d’apprentissage, chargé d’accueillir, de guider et d’informer. Son rôle est essentiel : c’est lui qui garantit la cohérence de la formation entre les enseignements théoriques et la pratique de terrain. Il est également en lien avec l’organisme de formation et contribue à l’évaluation des acquis de l’étudiant. Lors de points réguliers, il fixe et ajuste les objectifs donnés au jeune, s’assure qu’il ne rencontre pas de difficultés, lui donne des feedbacks réguliers sur son travail. Progressivement il l’amène à prendre davantage d’autonomie dans ses missions.

Un à trois jeunes accompagnés. L’attribution d’un maître d’apprentissage est obligatoire pour s’assurer que le travail confié au jeune correspond bien au diplôme préparé. Qu’il s’agisse du chef d’entreprise ou d’un salarié, il doit avoir un bagage professionnel correspondant à la formation de l’apprenti. Dans le cas d’un contrat de professionnalisation, l’accompagnement d’un tuteur est recommandé mais il reste facultatif. Celui-ci peut encadrer au maximum trois jeunes, tandis que le maître d’apprentissage est autorisé à
en accompagner deux – ainsi qu’un redoublant.

4/ Rythme


D’une formation à l’autre, le rythme de l’alternance peut énormément varier. Le centre de formation détermine, en lien avec les entreprises partenaires, celui qui répondra le mieux à une double contrainte : le temps nécessaire à l’acquisition de la théorie et celui indispensable à la réalisation des missions.

Plusieurs options f'alternance de claendrier existent, les plus fréquentes étant :
• deux jours et demi en formation, le reste en entreprise (ou deux jours – trois jours) ;
• une semaine sur deux ou sur trois en entreprise ;
• une répartition équilibrée sur le mois, deux semaines – deux semaines ;
• un mois – un mois ;
• deux mois – deux mois ;
• six mois – six mois.

Des temps de formation variables. L’organisation des temps doit également prendre en compte la durée de formation prévue en fonction du contrat. Dans le cas d’une période de professionnalisation, la partie théorique représente 15 à 25 % de la durée du contrat. Pour le contrat d’apprentissage, 400 heures minimum sont dédiées à la formation, le reste du temps est consacré à la mise en pratique professionnelle.

5/ Le calendrier de l'alternance


Janvier : s’informer
Janvier-mars : s’orienter
Avril : candidater
Mai-juin : signer

Les démarches prennent généralement six mois. Pour démarrer une formation en septembre, il est donc conseillé de s’y atteler en début d’année. Dès le mois de janvier, le candidat à l’alternance peut se rendre dans les différents lieux d’information, comme les CIO (Centre d’information et d’orientation) et les PAIO (Permanence d’accueil, d’information et d’orientation) pour faire le point sur les formations correspondant à son projet. Durant le premier trimestre, de nombreux forums et salons spécialisés permettent aux jeunes de rencontrer des CFA (Centres de formation d’apprentis), des écoles et des recruteurs.
Le mois d’avril sera consacré aux dossiers de candidature dans les organismes de formation repérés en amont. En parallèle, il est recommandé de débuter sa recherche d’entreprise, en sollicitant son réseau personnel ou en répondant aux offres sur les sites d’emploi. Mai et juin seront dédiés au processus de sélection dans l’organisme de formation et les entreprises visées. Avec, à la clé, la signature du contrat et l’inscription définitive en formation.


6/ Rémunération en Alternance





En % du Smic : Smic mensuel brut : 1 480,27€ (base 35 heures hebdomadaires)

Les jeunes en alternance sont à la fois étudiants et salariés. Ils bénéficient d’une rémunération, calculée sur la base du Smic et qui varie selon plusieurs éléments. Pour le contrat d’apprentissage, le salaire tient compte de l’âge et progresse chaque année. Dans le cadre du contrat de professionnalisation, la rémunération varie là encore en fonction de l’âge, mais prend également en compte le niveau de formation initiale.
Il s’agit dans tous les cas d’un minimum légal. Le contrat peut bien sûr prévoir une rémunération plus élevée si l’employeur y consent. Pour savoir précisément ce à quoi il a droit, l’alternant peut se connecter au site alternance.emploi.gouv.fr qui intègre un simulateur de rémunération.

Gilles Marchand

Alternance - Consultez aussi :

Alternance - à la conquête de l'entreprise - sommaire du dossier
L'alternance en six points essentiels à connaître
Décrocher un contrat en alternance : un chemin de croix ?
Alternance : 5 astuces pour accrocher un recruteur
Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux
Alternance : Témoignages de Vanessa, Fatoumata et Dave en cours de formation
Alternance & tuteur : un rôle à haute valeur ajoutée
Reconversion en alternance : une formation pratique pour un nouveau départ


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
10.01.2017

Retour au dossier Alternance
Alternance : L'alternance en six points essentiels à connaître
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Pour suivre une formation en alternance, il faut une école et une entreprise qui vous accueille en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Sinon vous risquez de devoir abandonner votre projet.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.