En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Paris > Orientation > Orientation

Orientation : comment faire tomber la pression des parents

Orientation scolaire : ces parents que l’orientation angoisse - le CIDJ propose des cafés rencontres...

orientation  Orientation : comment faire tomber la pression des parents Orientation scolaire : ces parents que l’orientation angoisse - le CIDJ propose des cafés rencontres...

Centre d’information et de documentation de la jeunesse (CIDJ), Paris (XVe), mardi. À l’écart des parents, Adam, collégien(à droite), participe à un test établissant son profil.

Consultez aussi :

Parce qu’ils sont eux-mêmes un peu perdus, les parents transmettent souvent leur stress aux enfants. Pour faire retomber la pression, un des hauts lieux de l’orientation scolaire les reçoit à part.

Quoi de plus vertigineux pour un collégien que de choisir une voie pour l’avenir ? « Le faire sous l’œil de ses parents rongés d’angoisse », répond-on au centre d’information et de documentation de la jeunesse (CIDJ). Dans ce haut lieu parisien de l’orientation scolaire, les conseillers se sont lassés du bal des parents stressés, qui chaque samedi poussent la porte de leur institution, à la recherche d’un parcours sans heurts et plein de débouchés pour leur enfant. Pour eux, le CIDJ a monté un café des parents tous les samedis et propose désormais, chaque lundi et jeudi matin pendant les vacances scolaires, des ateliers parents-collégiens. Toute l’originalité du concept tient dans son organisation : jeunes et adultes sont séparés, pour réfléchir à tête reposée chacun de son côté et en petit comité.

Un besoin de cadrage et de réassurance


La formule, qui affiche complet pour ces vacances, a séduit Pascale et son fils Adam. Sur le papier, ces deux-là n’ont aucune raison de paniquer : le jeune homme, bon élève de 4 e, a une idée précise de son futur, qu’il imagine « dans la finance ». Sa maman est calée en orientation : elle est professeur principale dans un collège du Val-de-Marne. « Mais l’affectation fonctionne différemment à Paris, où nous habitons : j’ai besoin d’explications », confie-t-elle. En face se sont installés Frédéric et Anne, les parents d’Emile, en 3 e. Lui ne sait qu’une chose : « Je ne veux pas faire S. » Le reste est plus flou.

« On aimerait qu’il ait un peu plus de curiosité pour son orientation », souffle la maman. « On a aussi besoin de nous remettre à jour, tout a beaucoup changé depuis notre époque », complète le papa. Nadia, dont le garçon a séché le rendez-vous, partage ces inquiétudes : « Mon fils risque de s’écrouler en filière générale mais il n’a pas d’idée de métier. Comment fait-on dans ce cas-là ? »

Face à eux, la conseillère d’orientation Ferroudja Kaci éclaire les angles morts du système scolaire et présente le tableau sans langue de bois : « Médecine, ce n’est pas la peine si on n’a pas un bac S et 16 de moyenne. » Puis : « Pour les études supérieures, il vaut mieux un bon bac technologique qu’un bac S obtenu ras les pâquerettes. »

Test de personnalité et de motivations


Dans la pièce voisine, Adam et Emile remplissent le test de personnalité et de motivations du CIDJ. Adam semble un financier né. « Il a un profil très net, c’est rare à son âge », s’étonne la conseillère, Muriel Michaud-Reynaud. Le logiciel propose, à partir des résultats aux questions, une liste de métiers censés correspondre au profil de l’élève. « Il ne faut pas la prendre au pied de la lettre, préviennent les conseillères. L’idée est d’ouvrir l’esprit des jeunes pour qu’ils se décident à partir d’un échantillon plus large que les dix métiers qu’ils connaissent. »

Pendant que ses parents, dans la pièce voisine, s’interrogent sur l’école d’arts appliqués Duperré, très réputée, Emile tombe sur la fiche métier moniteur de sports d’eau vive. « Marrant ! commente-t-il. J’aime bien le kayak, c’est vrai. » Emile a aussi flashé sur le travail des designeurs produit. Il a encore le temps de réfléchir. Ses parents, en tout cas, sortent du rendez-vous avec une idée rassurante : « Il y a des passerelles : la vie entière ne repose pas sur la fiche d’orientation de la fin de la 3 e. »

Christel Brigaudeau

Consultez aussi :

Orientation - Les dates à retenir en 3e
Se faire conseiller pour réussir votre orientation
Coach d'orientation, la course à la réussite : méthodes, coûts et avantages

Métiers liés : Conseiller d'orientation,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
14.02.2017

Retour au dossier Orientation
Orientation : Orientation : comment faire tomber la pression des parents
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Orientation : consultez aussi...

orientation
Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

C’est parti ! Le Classement des associations est de retour pour sa 6e édition !

Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Le Parisien Etudiant vous invite au plus grand rendez-vous de l'innovation et des startups. Tentez de gagner votre place pour la journée grand public, samedi 17 juin à Paris Expo Porte de Versailles !

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Le Parisien - Aujourd’hui en France publie la version 2017 de son Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce. Post-prépa, post-bac... comment se positionnent les établissements les uns par rapport aux autres ?

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Les écoles de commerce coûtent cher, sans compter le loyer à payer et les frais de transport. Quelques pistes, pour alléger le budget de ses parents

Ces écoles qui jouent la complémentarité des savoirs

Ces écoles qui jouent la complémentarité des savoirs

Afin de créer des synergies avec le monde de l’entreprise et pour stimuler la créativité et l’innovation de leurs élèves, des écoles choisissent de réunir leurs compétences.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.