Le Parisien Etudiant   Imprimer cette page
Coronavirus. « Rassurer les candidats sur leur employabilité »
Rencontre avec Thomas Allanic, directeur du programme INSEEC Grande Ecole
En cette période de crise sanitaire, de nombreux étudiants en poursuite d’études pour la rentrée 2020-21 se questionnent sur leur recrutement, leur intégration, leur sécurité au sein de leur future école et l’assurance d’une bonne continuité pédagogique.

Quel est l’impact de la crise sanitaire sur le recrutement 2020 dans les grandes écoles de commerce ?


La tendance sur nos concours est actuellement bonne mais nous sommes bien sûr très vigilants car il demeure de nombreuses incertitudes sur les stratégies des candidats et des écoles. Nous sommes tous dans une situation asymétrique où l’information est parcellaire. Nous avons dû nous adapter pour surmonter le choc du confinement et notamment les admissions qui ont basculé le process de recrutement en ligne en moins d’une semaine.

Avez-vous pu constater un changement de comportement de la part de ces candidats et de leurs attentes ?


L’attente de sécurité au sens large est très forte dans un contexte incertain. Certains candidats s’interrogent vraiment sur leur employabilité. Les Grandes Ecoles ont de nombreux atouts en cette période d’incertitude car elles préparent les jeunes à anticiper les mutations sociétales et à pouvoir mieux rebondir tout au long de leur vie professionnelle. En ce qui concerne l’INSEEC, nous avons décelé un besoin de proximité géographique et de solutions financières.

Quelles actions avez-vous pu mettre en place ?


Cette crise inédite nous a permis d’être encore plus créatifs pour rassurer les candidats, d’ajuster notre organisation et d’inventer de nouveaux dispositifs afin d’être toujours au service des étudiants : webinaires thématiques en direct et enregistrés tous les jours, contacts individualisés pour répondre aux questions (visioconférences, chatbot, FAQ), mise en place d’une plateforme apprentissage de mise en relations avec les entreprises, vidéos de présentation des professeurs, etc. A mon sens, on mesure l’impact réel d’une école de management à l’encadrement prodigué et son influence sur la trajectoire des diplômés.

Propos recueillis par Gilbert Azoulay

Retour au dossier écoles

Par Gilbert - Le 18.06.2020