OrientationMieux-travaillerSanté

Sécu étudiante : « La situation ne s’est pas améliorée »

Un an après la réforme de la sécurité sociale étudiante, voici un premier bilan dressé par Pierre Faivre, Porte-parole de la mutuelle Heyme

La réforme de la Sécurité sociale étudiante est désormais bien actée. Un an après la disparition du statut spécial, les étudiants sont maintenant rattachés directement au régime général de la sécurité sociale comme tous les autres français, voici un premier bilan de cette réforme dressé par Pierre Faivre, Porte-parole d’Heyme, leader de l'assurance santé chez les jeunes.

Quel est le bilan de la réforme qui a provoqué la disparition de la Sécurité sociale étudiante et donc des mutuelles au profit d’un acteur unique pour tous, la Caisse primaire d'assurance maladie ?

Cette réforme a été initiée alors que le bilan de la Sécurité sociale étudiante pilotée par les mutuelles avait largement fait ses preuves, dans un monde où les besoins sont très spécifiques. Par ailleurs, sur un plan purement économique, on ne sait plus vraiment combien coûte l’assurance maladie globalisée alors que nous connaissions parfaitement le coût de la Sécu étudiante. Enfin, il semble bien que nombre d’étudiants n’aient aucun contact avec leur CPAM alors que les mutuelles étaient présentes sur les campus pour répondre à leurs questions. On a forcé les jeunes à rester dans le giron de leurs parents, alors que nous avions pour ambition de les aider à grandir. S’ajoute une difficulté d’accès pour les étudiants étrangers : les délais sont longs et l’accueil souvent discutable. Nous aurions apprécié que cette réforme soit bénéfique, mais aujourd’hui nous avons de gros doutes.

Comment s’est restructuré le secteur ?

L’assurance maladie est désormais très centralisée. Sur le plan du service, on a développé une grosse machine incapable de faire du spécifique. Si la Sécu rembourse 70% des dépenses de santé, il reste un tiers à financer par les individus. Or, cette nouvelle situation a conduit des jeunes à moins se protéger avec une couverture santé. Cela aboutit à reporter les soins, ce qui peut être grave pour leur état de santé général.
Pour ajouter de la complexité au système, on a créé la CVEC(*) lors de l’inscription dans un établissement, soit une taxe de 92 € qui est destinée directement aux établissements, sans aucun contrôle. Cette somme doit servir à offrir des services aux étudiants mais rien n’est très clair. Par exemple, les services de médecine préventive n’ont absolument pas été renforcés depuis un an. Alors que la période pourtant nécessiterait une vraie offre dans ce domaine. Auparavant, les mutuelles menaient toute l’année des actions sur le terrain auprès des jeunes et faisaient preuve de réactivité. Chez Heyme, nous avons nos responsabilités et avons continué à appuyer les établissements d’enseignement supérieur avec des solutions et des actions innovantes en matière de prévention et de promotion de la santé.

Le plus important : quel est l’impact sur les étudiants ?

Il n’y plus d’accompagnement véritable, plus de vraie prévention, plus d’interlocuteurs. Qui sont les acteurs auprès des étudiants ? Les services de la vie scolaire sont souvent débordés dans les universités et l’Assurance Maladie n’est pas en capacité de suivre véritablement les bénéficiaires. Et pourtant, face à une plus grande précarité, il faut maintenir différents dispositifs. Nos remontées du terrain indiquent que les jeunes ne comprennent pas grand-chose aux dispositifs existant en matière de santé et n’ont pas trouvé en l’Assurance maladie un interlocuteur capable de les entendre et de les accompagner. Heyme reste toutefois engagée et poursuivra les actions de terrain pour aider les étudiants qui sont confrontées à de nouvelles problématiques.

* CVEC : Contribution de vie étudiante et de campus

Propos recueillis par Gilbert Azoulay

Gilbert

Gilbert
29.09.2020

Retour au dossier Santé
Santé : Sécu étudiante : « La situation ne s’est pas améliorée »
Imprimer

Commentaires / Réactions

Santé : consultez aussi...

Covid-19 : nouvelle application mobile "Tous anti covid"

Covid-19 : nouvelle application mobile "Tous anti covid"

Une version 2 de l'application actuelle "StopCovid" sera disponible le 22 octobre prochain - voici les premières infos disponibles

Santé. Le régime étudiant de la sécurité sociale disparait

Santé. Le régime étudiant de la sécurité sociale disparait

A partir du 1er septembre le régime spécial de la sécurité sociale étudiante disparait pour au final plus de simplicité pour les étudiants. Les mutuelles complémentaires (non obligatoires) dédiées aux jeunes continuent.

Rythmes scolaires : les lycéens pourront-ils dormir plus ?

Rythmes scolaires : les lycéens pourront-ils dormir plus ?

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, veut faire commencer les cours des lycéens à 9 heures au lieu de 8 heures pour mieux coller à leur rythme pendant la puberté.

Sécurité sociale : les étudiants deviennent des assurés comme les autres

Sécurité sociale : les étudiants deviennent des assurés comme les autres

La fin annoncée du régime spécifique pour les étudiants, et leur rattachement au régime général, n’entraîne aucune démarche particulière.

Coût de la rentrée 2018 : le baromètre de la FAGE en baisse !

Coût de la rentrée 2018 : le baromètre de la FAGE en baisse !

Cette année la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) note cette année un repli du coût de la vie, selon leur baromètre annuel que nous dévoilons en exclusivité.

A la fac de Nanterre, des soirées qui ne tournent pas en beuveries, ça s’apprend !

A la fac de Nanterre, des soirées qui ne tournent pas en beuveries, ça s’apprend !

Avenir Santé intervient auprès des responsables d’associations étudiantes pour limiter les risques dans l’organisation de leurs soirées.


Ecoles à la Une

GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...
CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...
Edhec Business School
Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.

En ce moment