Sortir Paris

ENTREE - MUSEE D'ORSAY

DATE :

HORAIRE : 23:59

TARIF : 17,50 euros


ATTENTION : événement terminé !



Evénement proposé via notre partenariat avec Carrefour Spectacles

ENTREE - MUSEE D’ORSAY
Billet d’accès direct valable jusqu'au 1er août 2022.
Ce billet donne accès aux collections permanentes, et aux expositions temporaires en cours le jour de la visite et dans la limite des places disponibles.
Valable tous les jours de la semaine, sauf lundi, de 9h30 à 18h et jusqu'à 21h45 le jeudi.
Musée fermé les 01/05 et 25/12.

Présentées dans une ancienne gare, les collections du musée d’Orsay sont parmi les plus célèbres. Elles présentent l'ensemble de la production artistique de 1848 à 1914, période décisive de l'histoire de l'Art d'où sont issus les chefs d'œuvres de l'impressionnisme. Vous admirerez ainsi les plus grands artistes : Manet, Degas, Monet, Renoir, Van Gogh, Gauguin, Courbet, ou encore les sculpteurs Carpeaux, Rodin et Maillol.

En application des mesures gouvernementales de lutte contre la propagation de la Covid-19, un passe vaccinal est exigé pour les visiteurs de 16 ans et plus. Les visiteurs de 12 à 15 ans inclus doivent présenter un passe sanitaire.
Pour plus d’information sur le passe vaccinal et sur les justificatifs à présenter : gouvernement.fr

Le port du masque de catégorie 1 (non fourni par le musée) est obligatoire pour tous les publics à partir de 6 ans, y compris dans la file d’attente extérieure.
Pour des raisons de sécurité, l’accès aux consignes et vestiaires sera restreint aux seuls objets encombrants ne pouvant être admis en salle.

Expositions accessibles avec ce billet, dans la limite des places disponibles :

- Jusqu'au 13 février 2022 : Signac collectionneur
Autodidacte, Signac apprend son métier en regardant les œuvres des impressionnistes, en particulier celles de Claude Monet, d'Edgar Degas, de Gustave Caillebotte ou d'Armand Guillaumin qui pour la plupart figurent dans sa collection. Sa première acquisition est un paysage de Paul Cézanne.
Issu d'une famille aisée sans être riche, Signac peut envisager de réunir des œuvres importantes, mais se doit d'être réfléchi dans ses choix. D'emblée, le rôle qu'il joue dans la fondation puis l'organisation du Salon des artistes indépendants, dont il devient président en 1908, le place au carrefour des différentes tendances de l'avant-garde. S'il privilégie souvent les œuvres de ses amis néo-impressionnistes, celles de Georges Seurat, de Camille Pissarro, de Maximilien Luce ou d'Henri-Edmond Cross en particulier, il s'intéresse aussi à celles des Nabis, Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel, Maurice Denis et Félix Vallotton.
Parmi la génération suivante, sa passion de la couleur le conduit à aimer les fauves, en particulier Kees Van Dongen, Henri Matisse, Charles Camoin et Louis Valtat. Car l'auteur du traité D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme indique d'emblée la filiation qui du néo-impressionnisme mène au fauvisme. La collection réserve aussi quelques surprises dont des œuvres moins attendues chez le chantre de la couleur, comme un beau fusain d'Odilon Redon ou un tableau « un peu lubrique » de Walter Sickert.

- Jusqu'au 15 mai 2022 : Yves Saint Laurent aux musées
YVES SAINT LAURENT AUX MUSÉES célèbre le 60e anniversaire du premier défilé d’Yves Saint Laurent. Le couturier, tout juste âgé de 26 ans, signe le 29 janvier 1962 sa première collection sous son propre nom. Il impose aussitôt un esprit mais aussi un style et ne cesse de jouer, tout au long de sa carrière jusqu’en 2002, du décloisonnement et de la circulation des formes.
À travers ses modèles, c’est toute une culture, tout un univers artistique qui s’exprime. Car dans sa puissance créative, Yves Saint Laurent réinvente, avec rigueur et fantaisie, tout l’héritage plastique du monde. Dans cette perspective, ce vaste projet d’expositions envisage la création d’Yves Saint Laurent, comme traversée par différentes cultures et temporalités.
Portée par la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, l’exposition YVES SAINT LAURENT AUX MUSÉES, crée par des jeux de rapprochements et de renvois, un dialogue entre certains modèles, parmi les plus iconiques du couturier, mais aussi de belles découvertes moins connues du public, et les collections permanentes de différents musées parisiens. Ainsi, ce projet retrace le parcours créatif et unique d’Yves Saint Laurent tout en célébrant les arts du monde. Le caractère rayonnant du projet permet de construire des passerelles entre Yves Saint Laurent et différents univers artistiques.
Au Centre Pompidou, au cœur du Musée national d’art moderne le parcours aborde l’œuvre d’Yves Saint Laurent comme celle d’un artiste profondément ancré dans son temps et comme un témoin de l’évolution de la création artistique au XXe siècle. Maître absolu de cette période, Picasso tient une place particulière dans l’œuvre du couturier comme en témoignent les jeux de citations proposés au Musée National Picasso-Paris. Sensible aux correspondances entre les arts, Yves Saint Laurent ne cesse de jongler entre rythmes et couleurs, lumières et matières, à l’image des dialogues énoncés au Musée d’Art Moderne de Paris, qui alternent salles monumentales et séquences plus intimes. Au Musée du Louvre, c’est la fascination du couturier pour la lumière, pour l’or – couleur du soleil – pour les arts décoratifs mais aussi et surtout pour le grand apparat qui est mise à l’honneur dans la galerie d’Apollon. Or, toutes ces trajectoires qui se répondent les unes aux autres ne peuvent être appréhendées sans interroger le rôle et la place que Marcel Proust occupe dans l’imaginaire du couturier. Cette passion proustienne, ainsi que la question du genre à travers les codes vestimentaires masculin-féminin, seront explorées au Musée d’Orsay.
En écho aux chefs-d’œuvre présentés dans les collections permanentes des musées partenaires, une partie des archives de la maison de couture – précieusement réunies par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent – sont présentées au Musée Yves Saint Laurent Paris.
En majorité inédites, ces archives permettent de lire la fabrique des modèles, de sentir la vie de la maison de couture, de comprendre le processus créatif mais aussi de rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui ont participé à la réalisation des modèles du couturier. Ces archives mais aussi les diverses ponctuations dans les musées permettent de retracer le parcours créatif et unique d’Yves Saint Laurent. Pensée comme un archipel, l’exposition propose de nouvelles formes de dialogue et incite le public à créer son parcours d’un musée à l’autre, l’entraînant dans des sphères jusque-là méconnues ou nouvelles. Il s’agit, aussi, de dépasser le cadre traditionnel d’une exposition, de jouer des réseaux d’affinités, de créer des sphères de vibrations, afin de proposer un nouveau regard sur les œuvres d’Yves Saint Laurent.

- Du 8 février au 8 mai 2022 : James McNeill Whistler (1834-1903), Chefs-d’œuvre de la Frick Collection, New York
Avec les États-Unis et le Royaume-Uni, la France est une des trois patries du peintre. Né en 1834 dans le Massachussetts, Whistler fait son apprentissage et ses débuts à Paris entre 1855 et 1859. Après son installation à Londres, l’artiste garde un lien privilégié avec la scène artistique parisienne, exposant aux côtés des refusés en 1863 et devenant dans les années 1890 l’un des « phares » de la nouvelle génération symboliste. En 1891, l’État français achète son chef-d’œuvre : Arrangement en gris et noir : portrait de la mère de l’artiste. À la même date, Henry Clay Frick bâtit sa collection, et au début des années 1910, l’ouvre à l’art de la fin du XIXe siècle. Il achète dix-huit œuvres de Whistler – peintures et arts graphiques – faisant ainsi de cet artiste l‘un des mieux représentés de sa collection. Aujourd’hui, les grands portraits en pieds de Whistler comptent parmi les œuvres les plus admirées des visiteurs au côté des remarquables peintures d’Holbein, Rembrandt, Van Dyck ou Gainsborough de la collection.
Au Musée d’Orsay seront présentés l’étonnant paysage L’Océan, peint par Whistler lors d’un voyage au Chili, trois pastels et douze estampes à sujets vénitiens, et trois grands portraits représentatifs de ses célèbres « symphonies en blanc » et « arrangements en noir » : le portrait de Mrs Frederick Leyland (chef-d’œuvre de l’Aesthetic Movement) , le portrait de Rosa Corder, et enfin celui de l’extravagant esthète Robert de Montesquiou-Fezensac. Ce dernier, l’un des ultimes tableaux peints par Whistler, est probablement l’œuvre la plus moderne de la collection de Frick. Alors que l’année 2022 sera placée sous le signe de Marcel Proust, dont nous célébrerons le centenaire de la mort, cette effigie nous rappellera aussi l’influence de Montesquiou et de Whistler dans l’élaboration de La Recherche et la création des personnages du baron de Charlus et du peintre Elstir.

- Du 12 avril au 17 juillet 2022 : Gaudí

- Du 12 avril au 21 août 2022 : Aristide Maillol (1861-1944). La quête de l'harmonie


Quand ?

Horaires : ENTREE - MUSEE D'ORSAY

Du Lundi 1 août 2022 au dimanche 28 août 2022 Horaires : 23:59
Quoi ?

ENTREE - MUSEE D'ORSAY : c'est quel genre d'événement ?


Prix ?

Tarif : 17,50 euros

Billetterie en ligne : Réservez maintenant vos places

Adresse : Où ?

Port d'embarquement du Musée d'Orsay

Quai Anatole France

Paris

75007

plan adresse ENTREE - MUSEE D'ORSAY

Imprimer Zoom

Evénement annoncé par LE PARISIEN ETUDIANT le mardi 5 avril 2022
Modifier votre annonce d'événement | Signaler un abus / une erreur


             
             
  facebook Devenez Fan du Parisien Etudiant
sur Facebook
twitter Sur Twitter :
@P_etudiant
@parisiensortie
Instagram Le Parisien Etudiant sur Instagram
#Maviedetudiant
             

ZAPPING FLYERS

+ d'événements

SORTIR A PARIS

Recherche autour de
Paris

Top Billetterie

VALD Multi-récidiviste, le maître du rap français, à la plume affutée, expert niveau second et dixième degrés, est de retour! > Réservez vos places


SOPRANO Communiqué de Presse : Soprano - Stade de France Il y a un peu plus d'un mois, les sociétés Décibels... > Réservez vos places
> Les bons plans